L'engagement associatif en Islam

April 16, 2018

 

 Salam Alaykoum, aujourd’hui a eu lieu un café-débat sur le thème de l’engagement associatif en Islam. 

L'engagement associatif en Islam est-il une obligation? Il s’agit aussi de se demander : suis-je moi-même utile à la communauté musulmane ? Des éléments de réponse ont été donnés :
👉 L'engagement associatif devient obligatoire du moment qu'il sert un acte religieux étant lui-même une obligation. A rappeler que tout au long de sa vie un musulman en Europe bénéficie du travail associatif : lors des naissances, pour une éducation religieuse ou en langue arabe, pour la pratique religieuse, lors des fêtes, des mariages jusqu’à sa mort. Comment demander aux associations un service sans en contribuer ? De ce fait, un engagement de chacun envers la communauté est pleinement une nécessité et une obligation❗

Certains témoignages liés à un constat d’un manque d’engagement ont été avancés :
« Il y a d’abord une carence dans le cadre familial. Nous n’avons pas réussi à être critique dans notre communauté. Ce n’est pas une problématique de temps ou d’argent mais plutôt une problématique d’organisation et d’éducation. On vit dans une société où il n y a plus de sens, plus de solidarité. »
Un participant a rappelé le travail des anciens : « Les anciens, ceux de la première génération ont fait beaucoup à la communauté avec peu de moyen mais avec beaucoup de volonté. Un travail énorme et physique, ils étaient un exemple. Il y a eu un travail derrière chaque mosquée. »

❓Les problématiques de la vie quotidienne (famille/travail) : une raison de ne pas s’engager ?
Il existe plusieurs niveaux d’engagement suivant différents degrés d’investissement :
L’associatif peut être étudié au sens large sous différentes actions : humanitaire, aide à la personne, mosquée..
Différents moyens peuvent être mis en place : donner de son temps avec une aide physique, aide avec un savoir-faire spécifique ou une aide financière (dons).

« Il faut responsabiliser les musulmans, chacun doit contribuer et être acteur et ne doit pas chercher d’excuse, le champ associatif est vaste. »

"Il existe différents besoins, il y a des talents dans la communauté musulmane, et chacun doit avoir confiance en soi et ne pas attendre que d’autres contribuent à leurs places."

L’UACM remercie les participants au café-débat qui ont su intervenir de façon pertinente. Le travail associatif est le meilleur moyen de s'éduquer et de tester sa foi, chacun doit s’inscrire dans un cas pratique et non pas dans la théorie.

Vous pouvez réagir et faire avancer le débat. BarakaAllah oufikom !
«En vérité, Allâh ne modifie point l’état d’un peuple, tant que les gens le composant ne modifient pas ce qui est en eux-mêmes» (Sourate Ar Ra’d verset 11)
 

 

 

Partage sur Facebook
Partage sur Twitter
Like ce post
Please reload

Posts à l'affiche

Assemblée générale extraordinaire

November 13, 2019

1/4
Please reload

Posts Récents

November 15, 2019